• DarkVader
    Gagnez en bourse quand le marché baisse !
    Plus de 428 % en huit ans !
8
Fiabilité

Chaque année, les gains sont au rendez-vous. Jouer à la baisse permet de traverser les années "noires" avec profit.

7
Performance

En moyenne, vous pourrez espérer un rendement annuel de +105%. Je ne pense pas que beaucoup de placements vous proposent autant.

x
Simplicité

Pour gagner, quelques trades suffisent. Je ne place mes ordres qu'à l'ouverture du marché, inutile de se stresser toute la journée.

9
Souplesse

Mes investissements sont à très court-terme : les fonds que j'utilise sur les marchés ne restent bloqués que quelques jours.

Gagnez en vendant à découvert

C'est accessible à tous, découvrez comment je fais.

Mieux me connaître

La vente à découvert

Les investisseurs débutant croient naïvement qu’on ne peut investir en bourse qu’en achetant une action puis en la revendant lorsque idéalement son cours aura évolué à la hausse, dégageant ainsi un profit. Or il existe un mécanisme exactement inverse qui consiste à vendre une action que l’on ne détient pas et à la racheter lorsque le cours de celle-ci aura baissé : c’est le principe de la Vente A Découvert (VAD), alias du “short”, qui fait les choux gras de nombreux traders professionnels.

Pourquoi vendre à découvert ?

Comprendre et maîtriser le principe de la vente à découvert offre la possibilité aux traders d’investir sur le marché quelle que soit la tendance. Le premier intérêt de la VAD est donc de jouer la baisse. De la même façon qu’un trader débutant sera attentif aux annonces positives qui ont tendance à faire monter le cours d’un actif, le vader sera lui très attentif aux évènements économiques qui ont tendance à faire baisser le cours d’un actif (mauvais résultats des indicateurs macro économiques, profit warning, OPA dilutive etc.) dans le but de réaliser un profit.

La vente à découvert est aussi une arme supplémentaire dans l’arsenal du trader pour couvrir ses positions longues. La VAD est couramment mise en oeuvre dans les techniques de couverture de risque (appelées aussi hedging). La vente à découvert est aussi utilisée pour arbitrer.

Que peut-on vendre à découvert ?

Les actifs concernés par le VAD sont très nombreux. On peut en effet pratiquer la vente à découvert sur des actions, mais aussi sur les devises, les indices, les matières premières au travers de CFD, options, etc.

En réalité, n’importe quel sous-jacent ou presque est shortable, c’est-à-dire qu’on peut le shorter et parier sur sa baisse.

Comment vendre à découvert ?

La VAD consiste, comme nous l’avons vu précédemment, à vendre un actif que l’on ne possède pas pour le racheter ultérieurement en misant sur le fait que le cours de cet actif aura baissé. Mais comment peut-on vendre quelque chose que l’on ne possède pas ? En fait la VAD est rendue possible parce qu’un actionnaire détenant des titres de l’action que vous souhaitez vader va les prêter le temps de la VAD (puisqu’il faudra les racheter en espérant les payer moins chers plus tard et les rendre à l’actionnaire qui les possédaient). L’intérêt pour le prêteur, c’est qu’il va facturer des frais d’emprunt.

La vente à découvert a lieu par le biais d’un courtier qui va effectuer l’opération de vente pour vous et créditer votre compte du prix de la vente. Vous devrez restituer ces titres à votre courtier en rachetant le même nombre de titres : pour faire un bénéfice lors de cette opération, il faut que le prix de l’actif ait baissé, dans le cas contraire vous serez en perte.

Les polémiques autour de la vente à découvert

La vente à découvert a une réputation sulfureuse : en effet le principe de gagner de l’argent quand le cours d’un actif se dégrade est souvent mal vu et il s'est créé au fil du temps tout une polémique autour de la vente à découvert. Certains considère même que cette pratique est immorale et va à l’encontre de la déontologie financière que doit s’imposer tout trader sur une place financière.
Les détracteurs de la vente à découvert oublient un peu vite que le fait de spéculer à la hausse ou à la baisse ne change rien au principe même de l’opération, qui est de gagner de l’argent par pure spéculation. Dans un cas comme dans l’autre, il n’y a eu aucune création de valeur, des titres ont été échangés entre différents traders, seul le sens de l’échange a changé.

A l’opposé, les vaders considèrent donc la VAD comme une opération symétrique qui aurait même un double effet bénéfique sur les marchés : d’une part, les vadeurs sont des pourvoyeurs de liquidités ; et d’autre part, le fait de pouvoir vader permettrait, dans une certaine mesure, d’assainir le marché en minimisant la spéculation à la hausse sur un actif. La VAD jouerait ainsi un rôle de contre-poids, de régulateur naturel visant à prévenir le phénomène de bulles, ou du moins à en atténuer les effets.
Ce serait aussi un moyen d’informer les régulateurs des marchés d’une possible fraude ou manipulation du cours en attirant leur attention. L’analyse des comptes de personnes ayant massivement vadé les actions de compagnies d’assurance et d’aviation, quelques jours avant les attentats du 11 septembre 2001, ont également permis d’interpeller de nombreuses personnes.

Qui peut faire de la vente à découvert ?

Dans l’absolu tout le monde peut faire de la VAD. Dans la réalité, les particuliers n’en font que très rarement, par peur et / ou par méconnaissance. Alors que c’est un merveilleux outil qui peut se révéler très rentable. N’oubliez pas que les marchés présentent une asymétrie de rendement caractérisée : les mouvements de hausse sont modérés et longs à se mettre en place, alors que les mouvements de baisse sont plus courts et plus intenses. Dès lors, pour gagner de l’argent rapidement, il est plus intéressant mathématiquement de parier à la baisse que de parier à la baisse.

On trouve donc deux profilfs de vaders :
- le particulier : il s’agit de traders indépendants qui pratiquent la VAD par le biais d’un courtier, soit pour jouer la baisse d’une action spécifique, soit pour couvrir leur portefeuille d’actions, ce qu’ils font par exemple en général à l’aide de trackers bear, qui répliquent l’inverse du CAC40.
- les professionnels : on retrouve dans cette catégorie les traders pro, pour leur compte propre ou au service de grandes institutions comme des banques ou des Hedge Funds. La vente à découvert est particulièrement prisée par les Hedge Funds. Ils l’utilisent aussi comme un outil de couverture, en shortant des contrats futures sur indices en général. Ils peuvent également monter des stratégies de couverture avec des options, en achetant des put et / ou en vendant des calls par exemple.